Rencontre avec Cetasea

Après avoir interviewé Franck Doens de l'association Camel'Idées de l'Atlantique, voici le témoignage de Frédérique Gilbert, Fondatrice et Créatrice de Cetasea.


Pour rappel Franck et Frédérique, seront présents samedi 22 janvier en compagnie de Dino et des bénévoles de Pickitup pour un Grand Nettoyage d'Hiver à la plage Santocha de Capbreton de 14 à 16h.



Frédérique, peux-tu te présenter personnellement à nos bénévoles ? Qui tu es, d’où tu viens, ton parcours …


J’ai travaillé avec les mammifères marins pendant près de 20 ans, avec les dauphins, les otaries, les phoques, les orques…j’ai travaillé un peu partout dans le monde, dans des milieux très différents, dans des endroits pas tops, dans des endroits superbes, dans des enclos semi-naturels dans la mer…Quand je voyais que les conditions n’étaient pas bien et que je ne pouvais rien changer, je préférais quitter l'endroit que de rester dans un système qui ne correspondait pas à ce que je voulais.




Je ne pense pas qu’il soit juste de travailler avec des animaux dans un endroit durant des années et puis, quand on n'y est plus, crier haut et fort que ce n’était pas bien, que les conditions étaient mauvaises et que les animaux étaient maltraités …cela veut dire qu’on a adhéré ou qu’on est à l’origine du mal-être….


Explique-nous la genèse de Cetasea ? On est curieux !


Cetasea, c’est la contraction de cétacés et sea comme la mer en anglais. J’ai toujours voulu avancer pour la protection des mammifères marins. Les protéger, c’est aussi protéger leur habitat naturel. Ceta est donc lié à sea ;)




Qu’est-ce qui te sensibilise le plus dans la cause des mammifères marins ?


Le fait d'avoir travaillé avec eux, que je les connaisse.. On protège ce qu’on connaît




Quel serait ton vœu le plus cher pour l’association Cetasea ?


Que les gens soient sensibilisés à leur protection, à l’importance de créer ce refuge et qu’il se réalise.


As-tu des modèles qui t’inspirent plus que d’autres ?


Dian Fossey m’a toujours inspirée. C’est pour cette raison que je compare beaucoup la protection des Grands Singes avec les Grands Dauphins. Ils sont différents, et pourtant ils sont assez semblables. Ils vivent dans des environnements différents, pourtant ils ont les mêmes problèmes et des comportements similaires. Les programmes de protection devraient être analogues. Dian Fossey a commencé à protéger les primates dans les années 70 et cela à évolué au fil des années.


"Avec les dauphins, on veut aller trop vite et réintroduire des individus captifs avant de réfléchir"


Il est possible de visualiser ainsi : imaginons qu'un grand singe tel l'orang-outang soit réintroduit dans une forêt détériorée... réintroduire un dauphin dans l'océan devrait dès lors soulever quelques questions. Chaque espèce est différente mais chaque individu aussi ! Quand on sait que le plus grand stress pour l’humain est le déménagement, on devrait plus se poser de questions pour les animaux…



As-tu eu l’occasion de voyager et d’expérimenter des missions de volontariat ?


Oui bien sûr, cela amène d’autres visions des choses, une ouverture sur le monde, une expérience, une adaptation et des idées venues d’ailleurs. J’encourage les stagiaires de Cetasea à le faire.






Que voudrais-tu dire aux personnes qui lisent cet article ?


De ne pas avoir d'idées arrêtées. Trop écouter les personnes qui n’ont jamais travaillé avec les animaux sur ces questions. Changer les choses n’est pas si simple. Il faut du temps pour tout. Les mammifères marins aussi sont des êtres sensibles avec des habitudes, des besoins, des envies, des copains, une famille…

Avant d’avoir des enfants, j’avais des principes. J’avais lu des bouquins sur la psychologie des enfants, sur l’éducation, j’avais tout compris… puis, j’ai eu des enfants, cela a tout chamboulé ! Et j'apprends toujours !

C’est la même chose avec les animaux !


Et pour terminer aurais-tu envie de nous partager une anecdote ?


J'en ai plusieurs ! Mais celle-ci peut peut-être faire réfléchir… Lorsque je travaillais en République Dominicaine avec les dauphins, une touriste s’est approchée de l'un d'eux et s’est jetée sur lui pour l’enlacer… avant de se faire mordre.

Surprise, elle est restée figée avant de se mettre en colère. Cette dame n’a pas compris pourquoi cet animal avait eu ce comportement avec elle alors qu’elle se sentait si proche des dauphins et qu’elle les aimait tant !


Je lui ai expliqué que c’est une espèce sauvage et qu’il était important de s’intéresser à l’individu avant tout contact. Même si on est attiré par un être, on ne lui saute pas dessus sans prévenir ! J’aime beaucoup rappeler l’histoire du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry.


"Les relations entre les êtres, apprivoiser, aimer, apprendre à voir avec le cœur et l'esprit, protéger…"





Merci Frédérique d’avoir accepté cette interview dans le but d’informer nos bénévoles et curieux sur ton association Cetasea.


Plus d'informations sur le site de l'association Cetasea




Interview préparée et réalisée par Julie Beraut, adhérente active en charge de la communication pour Pickitup40.






176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout